Derrière le nom “ Artiti ” se cache en réalité le projet bal solo de Tristan Le Breton, musicien que l’on ne présente plus sur la scène bretonne et néotrad. On le retrouve notamment dans les groupes Beat Bouet Trio (human beatbox) , An Tri Dipop (guitare acoustique)  et N.I.J (batterie).

Le concept Artiti est un ” bal à la loop “. Muni d’un looper*, d’une mandoline, d’un mélodica et de sa voix, Tristan performe la musique intégralement en direct, ce qui rend le processus riche en variations et surprises, contrairement à l’idée souvent reçu sur les boucles jugées trop répétitives.

Un univers mêlant transe parfois douce, parfois énergique sur des thèmes traditionnels ou des compositions originales. Tout cela dans la bienveillance de la danse…

*looper : instrument qui permet l’enregistrement de sons (ici en direct) afin de les faire rejouer ensuite en boucle